Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘pesticides’

Copié dans Wikipédia:

« Le Spinosad est peu toxique pour les mammifères, les oiseaux, les poissons et les crustacés. Il est cependant très toxique pour les abeilles : il faut éviter l’application directe et la dérive de l’insecticide sur les abeilles et les colonies d’abeilles, ainsi que sur les cultures en pleine floraison. Le produit est également très toxique pour les invertébrés aquatiques, nocif pour les parasitoïdes et les acariens prédateurs et légèrement nocif pour les prédateurs vivant dans le feuillage.

L’adoption de stratégies adéquates de gestion de la résistance est recommandée, car toute population d’insectes peut contenir des individus qui sont déjà résistants à l’ingrédient actif. L’utilisation répétitive du même produit peut favoriser la prolifération de ces individus. Ainsi, il est fortement recommandé d’utiliser le spinosad (insecticide du groupe 5) en rotation avec un autre insecticide d’un groupe de produits antiparasitaires différent. »

Aujourd’hui le Spinosad est utilisé et autorisé en oléiculture Bio pour lutter contre la mouche de l’olivier. A la lecture du texte ci-dessus on peut être indigné que des agriculteurs qui se réclament du BIO se soucient aussi peu de l’impact des produits qu’on les laisse utiliser. Le Bio est de moins en moins ce qu’il était en se laissant rattrapper par le productivisme.

Voir notre article « Philosophie du Bio »

Read Full Post »

Pesticides: les producteurs de raisin déboutés face à une association Pesticides: les producteurs de raisin déboutés face à une association AFP PARIS – Les producteurs de raisin qui avaient déposé plainte pour dénigrement contre une association de lutte contre une association écologiste, le MDRGF, ont été déboutés mercredi par le tribunal de grande instance de Paris, a indiqué le mouvement à l’AFP. La Fédération nationale des producteurs de raisins de table (FNRPT), qui réclamait un demi-million d’euros de dommages et intérêts, « a été déboutée et condamnée à 1 euro d’amende pour procédure abusive et à nous verser 2.00O euros pour les frais d’avocat », a annoncé François Veillerette, président du Mouvement pour les droits et le respect des générations futures (MDRGF). Mais surtout, s’est-il félicité, « dans son jugement, le TGI reconnait que le MDRGF s’est exprimé dans le cadre de ses statuts et de son rôle social en publiant les résultats d’analyses montrant la présence de résidus de pesticides dans des raisins vendus en supermarchés. Il nous reconnaît le droit de parler de contamination ». « Le juge a également reconnu que ce genre de travail visait à faire évoluer la législation », a-t-il ajouté en souhaitant « revenir à des rapports normaux avec les producteurs et pouvoir discuter avec eux pour faire évoluer les pratiques ». En novembre 2008, le MDRGF avait publié les résultats d’une enquête menée dans cinq pays européens avec quatre autres ONG, révélant la présence de résidus de pesticides, dont certains interdits dans l’UE, dans la quasi totalité des raisins de table prélevés dans ces pays. Les producteurs de raisins l’avaient alors attaqué en considérant la présentation faite comme « malhonnête ». AFP / 10 février 2010 voir le communiqué de presse du MDRGF : http://www.mdrgf.org/pdf/CP100210_proces_raisin.pdf

Read Full Post »

Assigné en justice pour avoir analysé des raisins ! DIFFUSEZ CETTE INFO DANS VOS RESEAUX !!
Le Mouvement pour les Droits et le Respect des Générations Futures est aujourd’hui assigné devant le Tribunal de Grande Instance de Paris par la Fédération Nationale des Producteurs de Raisins de Table. Cette Fédération de producteurs de la FNSEA nous assigne pour un soit disant dénigrement du raisin de table suite à la publication d’analyses (1) de résidus de pesticides dans des raisins de tables vendus dans des supermarchés réalisées en novembre 2008 avec quatre autres associations européennes !

Voir le site MDRGF lien ci-contre

Read Full Post »

Lettre d’information du MDRGF

Pesticides et cancer de la prostate aux Antilles… …et lancement de la Semaine sans Pesticides !

Une étude scientifique montre un lien possible entre l’exposition à certains pesticides et le cancer de la prostate aux Antilles ! Les scientifiques de l’équipe du Professeur Belpomme ont conduit une étude multifactorielle en Martinique et en Guadeloupe afin d’élucider les causes de la prévalence particulièrement élevée du cancer de la prostate dans ces îles (une des plus élevée du monde). L’étude, publiée dans le dernier numéro de la revue scientifique ‘International Journal of Oncology’, montre que les courbes d’augmentation des cas de cancer de la prostate divergent entre la France métropolitaine et les Antilles françaises depuis l’année 1983. Pour les auteurs, le fait que ces courbes ne soient pas parallèles suggère que, bien qu’il existe une certaine sensibilité génétique propre aux populations des caraïbes, ce facteur seul ne peut pas expliquer cette augmentation de l’incidence des cas de cancer de la prostate dans ces deux îles. L’étude montre par ailleurs clairement que la pollution des eaux est liée avec les zones de culture de la banane et que la population générale étudiée au milieu des années 1970 était contaminée par des niveaux extrêmement élevés de pesticides POPs comme le DDT, le HCH, l’aldrin ou la dieldrine. L’étude conclut que l’incidence grandissante des cas de cancer de la prostate en Martinique et Guadeloupe ne peut pas être liée à une modification des facteurs ethnographiques ou a un changement dans les modes de vie et suggère que des facteurs environnementaux, comme l’exposition intense et prolongée à des pesticides cancérigènes, mutagènes et reprotoxiques peut causer le cancer de la prostate et que cette exposition pourrait être impliquée dans la croissance dramatique de l’incidence du cancer de la prostate en Martinique et Guadeloupe. Le MDRGF salue cette nouvelle publication et appelle le gouvernement à tout mettre en oeuvre protéger les populations antillaises des sources de pollution par les pesticides encore présentes dans les eaux et dans les sols contaminés par des décennies d’agriculture ultra-intensive. De plus le MDRGF souligne l’urgence d’une réorientation des politiques agricoler locales vers des formes d’agriculture biologique ou de production intégrée, réduisant totalement ou fortement l’usage des pesticides.

Pour avoir accès à l’étude complète : “Prostate cancer as an environmental disease: An ecological study in the French Caribbean islands, Martinique and Guadeloupe” D. Belpomme, P. Irigaray, M. Ossondo, D. Vacque, M. Martin International Journal of Oncology Volume 34 Number 4. 1037-1044. Avril 2009
http://www.spandidos-publications.com/ijo/34/4/1037

Read Full Post »

Si l’huile d’olive est souvent consommée comme un alicament, il faut savoir que, pour lutter contre la mouche de l’olive, des traitements phytosanitaires sont fréquemment utilisés dans les oliveraies, à base de diméthoate  dont peut retrouver des traces dans les bouteilles proposées à la vente (Que choisir).

Mouche de l'olive sur piège Dacus Stick Bio

Mouche de l'olive sur piège Dacus Stick Bio

Informez-vous sur les risques encourrus par la consommation de pesticides en visitant le site : Mouvement pour le Droit et le Respect des Générations Futures

Read Full Post »

 Saluons le printemps! La douceur retrouvée, les champs fleuris et les ritournelles des oiseaux. Et, plus que jamais, prenons conscience de la fragilité de ce trésor qui nous est confié: notre planète, notre vie.

Printemps sur l'oliveraie

Printemps sur l'oliveraie

Alors, saluons ensemble toutes les initiatives qui peuvent contribuer à les protéger: Semaine sans pesticides

Read Full Post »