Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for octobre 2010

Les produits de l’olivier du Domaine des Prés Fleuris seront présents à Bordeaux les 20 et 21 Novembre 2010

Publicités

Read Full Post »

Article sur le Domaine des Prés FleurisLe samedi 27 novembre, comme chaque année, se déroulera la Foire aux trulles de L’Escarène. A midi un apéro géant avec dégustation de trulles sera offert aux visiteurs par la mairie.
De 11H à midi et de 15H à 16H: visite commentée du moulin à huile par Jacqueline Bellino, sortie du village, après le pont, à droite au carrefour Lucéram/Touët

Read Full Post »

Incontournable: la visite du blog de Florence Gérard, naturopathe et thérapeute en énergétique.

http://www.florencegerard.net/article-huile-d-olive-bio-une-bonne-adresse-58886777.html 

Ne pas manquer la fiche technique « Olive et huile d’olive » de son Passeport Santé.

Read Full Post »

Septembre 2010

Read Full Post »

Copié dans Wikipédia:

« Le Spinosad est peu toxique pour les mammifères, les oiseaux, les poissons et les crustacés. Il est cependant très toxique pour les abeilles : il faut éviter l’application directe et la dérive de l’insecticide sur les abeilles et les colonies d’abeilles, ainsi que sur les cultures en pleine floraison. Le produit est également très toxique pour les invertébrés aquatiques, nocif pour les parasitoïdes et les acariens prédateurs et légèrement nocif pour les prédateurs vivant dans le feuillage.

L’adoption de stratégies adéquates de gestion de la résistance est recommandée, car toute population d’insectes peut contenir des individus qui sont déjà résistants à l’ingrédient actif. L’utilisation répétitive du même produit peut favoriser la prolifération de ces individus. Ainsi, il est fortement recommandé d’utiliser le spinosad (insecticide du groupe 5) en rotation avec un autre insecticide d’un groupe de produits antiparasitaires différent. »

Aujourd’hui le Spinosad est utilisé et autorisé en oléiculture Bio pour lutter contre la mouche de l’olivier. A la lecture du texte ci-dessus on peut être indigné que des agriculteurs qui se réclament du BIO se soucient aussi peu de l’impact des produits qu’on les laisse utiliser. Le Bio est de moins en moins ce qu’il était en se laissant rattrapper par le productivisme.

Voir notre article « Philosophie du Bio »

Read Full Post »