Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for janvier 2010

Dans les Alpes-Maritimes, la récolte d’olives s’est bien passée jusqu’à la mi-décembre bien que les olives étaient encore très vertes sur les hauteurs. Nous avons alors obtenu une première huile ardente végétale d’une acidité de 0,14% avec un indice de péroxyde de 3,9.

Puis le froid s’est abattu, même sur le littoral, accompagné de neige avec des températures ayant atteint, chez nous -5° à 550m d’altitude sur un plateau bien exposé, jusqu’à -10° dans la vallée.

Malgré tout, nous avons continué à récolter dans le froid entre deux pluies, afin de sauver ce qui pouvait encore l’être si le froid se maintenait.

Récolte de janvier

A cause du froid, les olives se sont fripées, avant de regonfler à la première pluie, puis ratatinées de nouveau. Les pédoncules se sont fragilisés, provoquant de nombreuses chutes.

Caillettes de janvier

Nous avons la chance d’avoir très peu d’olives qui ont gelé. Cependant la mise en saumure, qui nécessite des olives irréprochables, nous oblige à faire chaque soir, pendant des heures, un tri sévère, afin d’éliminer les fripées et abîmées ( 25% des olives calibrées pour la saumure en janvier,  contre 100% fin décembre).

Au 8 janvier, nous constatons encore une grande proportion d’olives vertes, étonnante à cette époque. Ce qui permet de produire encore une huile riche en polyphénols. Nous publierons les résultats des nouvelles analyses dès réception.

Celle nuit, une tempête de vent a projeté au sol la quasi totalité de ce qui restait à récolter.

Non, la récolte n’est pas toujours une partie de plaisir!

Read Full Post »

« Newer Posts